dimanche, mai 07, 2006

CR du 070506: des trophees a la pelle!

Mesdames et Messieurs,

Apres une certaine absence, votre redacteur en chef est de retour. Et il en a des choses a dire!

Commencons par les trophees, nombreux en ce 7 mai...

Tout d abord, le Bigoudi d Or pour Miros: non content d avoir coiffe comme un JL David lundi dernier; comment? Vous n etes pas au courant? Vous ne saviez pas que Miros apres 20 km de cotes dans les Vaux lundi dernier, en tentant de refaire la JR, a plie ses gaules et est rentre a la voiture, la queue entre les jambes? En entrainant dans sa deconfiture le second G-Man, trop content d avoir un tel Joker?
Bref, je m egare. Ou en etais je? Ah, oui, le Bigoudi d Or a Miros, disais je... En effet, ce dernier a sorti un joker moisi en envoyant un SMS a Olive pour declarer forfait pour cause d humidite dans l air. Parce que de l humidite au sol, il n y en avait pas trop, ce matin, autour du Manet...
Miros, tu nous files un mauvais coton. Il va falloir se ressaisir!

Et a ce titre, un carton rouge a Big Franck! Mon cher Big, ca n est pas la peine de me demander de t appeler le samedi soir pour avoir confirmation du RDV en me promettant d y etre, si tu n y es pas! Pffff... On n est pas aides avec ces oiseaux la.

Continuons la serie des trophees: le Gilles d Or pour Olive, qui a reussi a mettre son derailleur AR en 8 au bout de 3 km. Tu as reussi a rattraper le coup ou le XO est deja a la benne? En train de garder une place bien chaude pour la Maquereaumobile?

La Maquereaumobile... Cela nous fait une transition parfaite pour annoncer le Vince d Or. And the winner is...: Bruno! Les details et arguments vont suivre. Et ils sont nombreux...

Bon, passons a la sortie en elle meme.

Les presents sont: La Guepe, venue de chez lui en velo, Olive, Pierre, Vince The King, Bruno et moi. On attend donc Big Franck, mais egalement Christophe, jusqu a 8H15, en vain. Hop! On demarre sous la direction d Olive qui nous pilote sur les singles du Manet, AKA "les cuvettes de Vince". Cyrille ne connait pas et apprecie pleinement. On fait donc 2 bons km et a l endroit ou Big avait fait un superbe OTB (au croisement avec le chemin qui vient de la station d epuration, en direction du SFM), Olivier remarque que son derailleur AR s est enroule autour de son velo. Une rapide inspection de l ingenieur en chef Pierre et le verdict est net et sans bavures: HS, sortie terminee. Ou presque.

Pendant ce temps, Bruno essaie de descendre la petite cuvette ou Big avait son envol et finit au tas. 1ere taule d une bonne serie. Ni une ni deux, Bruno cherche son enorme bagage technique au fond de son sac et recommence. Meme motif, meme punition, Bruno au tas. Et de 2... Manifestement, le gros bagage technique est indissociable de la banane jaune. La grise est trop mure. Blete, je dirais meme.

Olive essaie de rouler encore un peu et continue de nous acheminer vers le SFM. Au passage, on franchit bon nombre de cuvettes qui traumatisent inlassablement le pauvre Vince. Et egalement le Maquereau qui va s allonger au sol pour la 3e fois! Arretez de vous marrer comme des baleines car la meilleure reste a venir!

On attaque le SFM ou Vince commence a etre tres serieusement en difficulte. Vince, ca n est pas serieux tout de meme: on n a que 5 km au compteur et meme pas un faux plat... Va falloir faire quelque chose. On desespere, Bruno et moi, de te revoir comme en 2001, indestructible et inusable. Allez, tu peux le faire. Un effort mon Vince!

Au terme du SFM, Olive propose de rester en haut a nous attendre tandis que nous descendons la mechante descente qui tombe sur le JR, pour remonter ensuite le long du grillage. Cyrille, qui ne connait pas la descente est emballe et emboite la roue de Pierre, deja parti. Une fois en bas, je m arrete et regarde en arriere, des fois qu il y ait des points a compter. Merveilleuse intuition, mais quel desespoir de n avoir point d appareil photo avec moi. Heureusement, il me reste mes yeux pour photographier et mon neurone comme disque dur. Comment vous decrire, avec un minimum de realisme, la vue d un Maquereau en train d aborder le dernier angle, les traits crispes par l ineluctable gamelle qui, impitoyablement, se rapproche? Patatras! Le Maquereau sur les fesses les 4 fers en l air! Ha! Ha! Derriere lui, Vince ferme la marche et passe comme une fleur... Et de 4 pour Bruno.

On remonte ensuite le long du grillage et Pierre, devenu maitre es QM plante le pauvre Bruno dans le raidillon, qui finira a pied comme vous pouvez en juger.














Olivier nous accompagne ensuite jusqu au Champ du Loup mais rentrera chez lui, faute de derailleur pour continuer a jouer avec nous.

On enchaine par le parcours du Champ du Loup, que Pierre n aime pas, arf! arf! Le premier raidillon tres delicat est franchi par La Guepe, le Maquereau et moi meme. Pierre et Vince ont moins de chance que nous.

200 m plus loin et c est au tour de Cyrille d aller faire un tour au sol. Pas de bobo, mais une bonne rigolade de plus. On enchaine paisiblement les singles, on traverse la route de Voisins, on descend le large chemin et on monte le mur habituel. Bruno fera un arret dans la cote mais finira malgre tout sur le velo, derriere Cyrille et moi. Pierre et Vince ont une fois encore un peu moins de succes.

Direction la Cuvette d Olive, qui devrait nous promettre de bons moments, surtout que Bruno, Pierre et Vince freinent des 4 fers et ralent tout ce qu ils peuvent :) Cyrille, qui ne connait pas, est tout enthousiaste. J ouvre le chemin, sans mettre un pied, sauf a la sortie, ou j ai toujours du mal a trouver le bon developpement pour escalader le mur final... Cyrille et Pierre y mettent quelques pieds, mais passent. Bruno, fier de son trophee du Vince d Or, essaie desormais d engranger des points pour le Bigoudi d Or. Il shunte de facon ehontee la cuvette. Bouh le vilain! Le pauvre Vince finira coince tout au fond de la cuvette...

Direction la carriere puis la descente sympa avec des rondins. Cyrille et moi passons. Derriere, c est la course au Bigoudi d Or. Inutile de preciser plus avant... :)

On remonte ensuite pour longer le vieux mur de pierres et rattraper le single "Fontainebleau like". On croise quelques promeneurs forts mecontents de nous y rencontrer. Et c est d ailleurs la qu on perd le Vince. Peut etre viole, ou meme pire, cannibalise par les pietons en furie. Vince, tu nous lis? Tu es vivant? Que s est il passe? Avec Cyrille, on est retourne dans le single pour te chercher, en vain.

On continue a 4. Pierre et Bruno remontent vers le golf par la large piste. Cyrille et moi escaladons le single pour les rejoindre en haut. On se dirige apres vers la descente qui me posait jadis tant de soucis, celle qui commence par une longue volee de marches. Bruno me met la pression en me disant que je ne suis pas raisonnable, que c est trop dur pour moi, surtout avec les marches mouillees. Pour lui montrer que meme pas peur, j ouvre la voie. Cyrille et Pierre me collent de pres. Arrives en bas, on attend une ou deux minutes que Bruno apparaisse... Paraitrait qu il a fait un tout droit dans le virage a angle droit qui tourne a gauche, et a finit dans les ronces, hi! hi! Pauvre Bruno... Il n y a decidement pas de place pour le bagage technique a bord de la Maquereaumobile :)

Au bord de la Merantaise, Pierre, pris par le temps, nous quitte. Il est 10H00. Il a fallu prier Bruno de continuer avec Cyrille et moi. Comme a son habitude, Bruno fait le maquereau: c est trop dur, il n est pas en forme. Ca va etre lui le fusible, il n a pas de sensations. Et patati et patata.. Il vient quand meme avec nous, non mais!

Arrives a Chateaufort, on prend la longue cote qui mene chez Christophe, a droite le long de la route qui monte a Magny. Une fois en haut, on traverse la route et Cyrille plonge dans le petit single sur la gauche. La, au lieu de suivre le single technique qu on prend habituellement, il prend encore a gauche et suit un mur tres vertical qui tombe qqes metres plus bas. C est la 1ere fois que je le fais. Par temps sec, ca doit etre sans soucis, mais la, ca ressemble bigrement a du verglas! Cyrille arrive en bas desordre et je ne fais pas mieux: roue AV et roue AR vivant leur vie. Comme d hab, arrive en bas, je m arrete et me retourne pour compter d eventuels points. Et la, je vois le Bruno, plante au bord du vide et qui me lance timidement: " j ai peur." Halala... mais qu est ce qu on va faire de lui? Il faut absolument qu on fasse un raid de nuit chez lui et qu on lui tronconne la Maqueraumobile. En mille morceaux!! Lui qui nous a fait cet hiver des descentes de malade, il coiffe dans une descente de rien du tout. Et en matiere de descente de rien du tout, je sais de quoi je parle. A la benne la Maquereaumobile!!

Et voila le Bruno qui recommence a faire sa Cosette: il veut rentrer a la maison, il n a pas de sensations, etc... Bref, on arrive encore a le convaincre de poursuivre et on se dirige vers la monstrueuse cote en paliers. Qu on fait habituellement en sens inverse, c est plus facile. Vu le terrain bouillasseux, j emets de vifs doute quant a la faisabilite de l operation. Mais le Cyrille est formel, ca va passer les yeux fermes. Que dalle ouais! C est tout pourri! Et meme dans les parties en faux plat, on a du mal a avancer. On fait ensuite mumuse dans le coin et Cyrille nous fait decouvrir une superbe descente en single et en epingles qui donne pas tres loin de Villiers le Bacle. Superbe descente que le Maquereau et la Maquereaumobile feront l un a cote de l autre!

Ensuite, on se dirige vers Aigrefoin et le Bruno commence enfin a se reveiller, apres plus de 2 heures de sortie. Le voila qui place des estocades en cote, avec sa lengendaire fourberie. A partir de la, le rythme se durcit. C est quasiment la guerre dans tous les murs. On se dirige vers Courcelles, ou Cyrille nous mene dans une superbe descente, rapide et technique. Elle se finit par une epingle un peu trop serree a mon gout, et je l esquive, sous les quolibets de Cyrille. Bruno ne prend pas de risques (sans blague?) et me suit.

On traverse la voie de chemin de fers du RER B et on se tape la grosse cote qui monte en face. La encore, ca ne rigole pas. Mais l adherence est limite et il faut se battre non seulement contre les 2 autres mais contre les derapages intempestifs. On se paie le luxe de passer chez Maame la Baronne et on enquille le single nerveux et rapide qui replonge sur Courcelle/Saint Remy. Une merveille! Cyrille, en tete, fait un sans faute, tandis que je pousse un peu un arbre avec l epaule (comme d hab dans ce single) et que Bruno fait un tout droit.

Puis direction la voie ferree desaffectee de Saint Remy pour rejoindre la Madeleine. On decide de l attaquer par le JR, qui debute par la serie de marches bien physiques. En gros, on est deja cuits avant de commencer a monter vraiment. Et dans la cote, c est de nouveau la guerre! Le Maquereau est en tete et je ferme la marche. A mi-cote, Bruno decide d emprunter la version homme, qui consiste a ne pas suivre la voie principale mais de continuer tout droit et de finir par un mur vertical. Cyrille pense que ca ne passera pas a cause de l humidite et reste sur la voie normale. Je suis le Maquereau, qui passe comme une fleur. Je passe avec autant de facilite, sauf qu a 10 cm de l arrivee, ma roue AR ripe sur une pierre et je me couche. Fou de rage, les yeux injectes de sang et la bave aux levres (dixit Bruno), je remonte sur le velo :)

Une fois en haut, Cyrille propose le "single d Annie". Comme je ne connais pas, j accepte avec empressement. Eh ben, c est une merveille!! Annie a tout bien balise avec de la rubalise. C est technique et physique, subtil, ca monte, ca descend et ca nous mene juste a la descente en epingles de Chevreuse. Qu on enquille au passage, of course!

On se dirige ensuite vers le Rhodon, comme prevu. Encore une bonne et longue cote ou sa frotte severe. Personne ne voulant rien lacher. Des vrais momes! Mais le Maquereau a desormais jete son masque de Cosette et a revetu son habit de fourbe, celui qui lui va le mieux!

Puis on descend pour se diriger vers la tres longue cote avec le bunker en sable, qui remonte sur le plateau de Magny. La encore, chacun se surveille du coin de l oeil. Mais Cyrille et moi savons bien que le Maquereau va encore planter quelques banderilles! Ca ne rate pas, le Maquereau attaque et Cyrille lui suce la roue. Handicape par un manque de motricite, je perds quelques precieux metres. Damned! Heureusement pour moi, Bruno seche dans le bunker et tasse Cyrille. Je les passe comme un prince mais sent immediatement le souffle de Bruno sur ma nuque. Le connaissant comme ma poche, je sais qu il va essayer de me pourrir dans le final. Encore une fois, le manque de motricite me joue des tours et je coince, involontairement, le pauvre Cyrille qui essaye de passer. Comme je retrouve du grip, je me depeche de passer le plateau du milieu et lache les watts. Juste ce qu il faut pour empecher le Bruno d attaquer. On finit tous les 3 groupes en haut. Eh ben, je sais pas pour les autres, mais ca m a fait sacrement mal aux jambles...

On redescend sur Millon et c est la que Cyrille nous quitte. On finit avec Bruno en suivant le JR et on prenant la cote de Port Royal, puis direction le Manet.

Arrivee a 12H30 a la maison, avec 56 km au compteur pour moi. Une excellente sortie! Et meme pas gachee par la pluie.

Cyrille, une idee du D+?

Et le RDV de demain, c est depart a 8H30 de Dampierre. Direction les Vaux, pour tacher de rouler sur sol sec.

A demain donc!

20 Comments:

Blogger M-Gman said...

Eh ben ... C'était chaud votre sortie ce matin.
Pour ma part, j'avoue que les vacances en décalé (je suis le seul en vacances à la maison) m'ont laissé sur le carreau.
De plus, demain matin je dois emmener Greg chez le dentiste (oui, un dentiste travaille le 8 mai, et ne me comptera pas d'honoraires supplémentaires). Après, en fin de matinée, j'irai trainer mes crampons vers Plaisir.

Amusez-vous bien...

5/07/2006 6:54 PM  
Blogger Cannond Al said...

Et un Bigoudi de Platine, un, pour Miros!
Quel performer, ce Miros! Encore une victoire et c est le Bigoudi de Diamant.
Et apres? Va falloir inventer de nouveaux titres...

Que diriez vous du Miros d Or? Et ainsi de suite? :)

5/07/2006 7:11 PM  
Blogger olivier said...

j'ai pris le derailleur du redlite pour le mettre sur le nomad,non sans mal puisque sur les santa cruz,la patte de derailleur fait partie du cadre et la detordre n'a vraiment pas été facile,ce n'est pas parfait mais il semblerait que ça marche.petit test demain avec miros à plaisir avec un gros avantage,la voiture reste en permanence à 200 m,en cas de pb , je pense pouvoir quand meme les faire en poussant,portant ,trainant le velo.
concernant le CR de ce matin,bravo AL1,on s'y croirait,j'aurai bien voulu vous montrer ce que peut faire un gros velo dans les cotes,pour le reste en descente ou autour du manet ,meme dans le single "technique" en singlespeed boite automatique je vous ai deja montré que tout passait sur le velo alors que j'ai vu des velos lights avec toutes leurs vitesses coiffer frequement.

5/07/2006 7:41 PM  
Blogger cyrille_thom said...

Excellent CR mon cher Alain. Quelques petits complements de ma part : merci a Olivier pour ce superbe single du depart tres ludique, j'espere y retourner prochainement pour y travailler "le passage de cuvettes". En descendant la vallee de la merantaise, le terrain jusqu'ici presque sec devient gras. Cela complique la sortie de tous les murs, quel dommage. Le maquereau nous a fait un cinema et n'arrete pas de se plaindre jusqu'a Gif. La, il lache les watts et commence a attaquer avec sa legendaire fourberie. Heureusement, son derailleur merde a plein tube et ses cales delockent des qu'il force un peu trop. Ca calme ses ardeurs. A Courcelles, la montee de la baronne est archi-grasse mais le single de la guieterie est un veritable bonheur. Morceaux choisis sur la piste cyclable peu avant Chevreuse : Bruno "j'suis crame", Alain "j'ai pas de physique". Y'a pas a dire, les coiffeurs du Manet portent bien leur nom. A noter le cri de guerre du Bruno en haut de la Madeleine : "MAQUEREAUMOBILLLLLEEE" avec le sourire qui va bien.
J'abandonne mes comperes peu avant Milon, 12h05 a la maison avec un spad tout pourri a nettoyer ( enfin peut-etre...).
Le D+ ne doit pas etre enorme Al, a vue de pif 800 m. Notons tout de meme la pietre forme du Vince, crame avant meme d'avoir attaque la premiere bosse.
Bonne sortie a ceux qui roulent demain.
Une question me turlupine : pourquoi Miros a t'il lache l'affaire la semaine derniere?
prob meca, timing serre ou petite forme?
A bientot sur un velo, Cyrille.

5/07/2006 9:45 PM  
Blogger cyrille_thom said...

Excellent CR mon cher Alain. Quelques petits complements de ma part : merci a Olivier pour ce superbe single du depart tres ludique, j'espere y retourner prochainement pour y travailler "le passage de cuvettes". En descendant la vallee de la merantaise, le terrain jusqu'ici presque sec devient gras. Cela complique la sortie de tous les murs, quel dommage. Le maquereau nous a fait un cinema et n'arrete pas de se plaindre jusqu'a Gif. La, il lache les watts et commence a attaquer avec sa legendaire fourberie. Heureusement, son derailleur merde a plein tube et ses cales delockent des qu'il force un peu trop. Ca calme ses ardeurs. A Courcelles, la montee de la baronne est archi-grasse mais le single de la guieterie est un veritable bonheur. Morceaux choisis sur la piste cyclable peu avant Chevreuse : Bruno "j'suis crame", Alain "j'ai pas de physique". Y'a pas a dire, les coiffeurs du Manet portent bien leur nom. A noter le cri de guerre du Bruno en haut de la Madeleine : "MAQUEREAUMOBILLLLLEEE" avec le sourire qui va bien.
J'abandonne mes comperes peu avant Milon, 12h05 a la maison avec un spad tout pourri a nettoyer ( enfin peut-etre...).
Le D+ ne doit pas etre enorme Al, a vue de pif 800 m. Notons tout de meme la pietre forme du Vince, crame avant meme d'avoir attaque la premiere bosse.
Bonne sortie a ceux qui roulent demain.
Une question me turlupine : pourquoi Miros a t'il lache l'affaire la semaine derniere?
prob meca, timing serre ou petite forme?
A bientot sur un velo, Cyrille.

5/07/2006 9:50 PM  
Blogger M-Gman said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

5/08/2006 1:05 AM  
Blogger M-Gman said...

Pour tout te dire, le dimanche 30 avril, nous avons fait une sortie d'environ 50 bornes.
J'ai fais toute la sortie avec un frein avant presque bloqué.
Excuse à 2 balles selon certain... Attention, c'est pas parce le frein avant était bloqué que ca m'a empeché de passer quelques doubles bosses dans un style aérien... mais j'avoue qu'a la fin de la sortie j'étais aussi frais qu'un maquereau qu'a passé une semaine en cale sèche au fin fond d'un chalutier.
Petite soirée entre potes qui s'est terminée vers 2 plombes du mat'. Le résultat était malheureusement sans appel. Explosion de Gman au bout de 20 bornes.
Quand aux pseudo titres que souhaite me décerner la communauté cappilicultrice... pas de problème... j'assume !!! Je crois même que je leur préterai mon vélo pour les prochaines côtes de la mort. Dans ce cas de figure faut prendre la panoplie complète du Gman, montées, descentes, gapounets, marchounettes et petites bosses. moi, je veux bien prendre le petit vélo pour faire quelques wheeling en côtes (trop de watts déchire la ouatte, trop de gras tue le rat). Je sais, ca veux rien dire mais fait classe !

Bonne sortie aux coiffeurs ;)

Entre Al, le maquereau et Maverick y'aura de quoi rendre hystérique un poseur de bigoudi.

5/08/2006 8:46 AM  
Blogger Cannond Al said...

Je confirme que la roue AV de Miros etait totalement soudee aux plaquettes!
Je n arrive meme pas a imaginer qu il ait pu finir la sortie du dimanche.

Quelle brute ce Miros! :)

5/09/2006 8:15 AM  
Blogger cyrille_thom said...

Au fait, y'a des courageux qui ont roule hier???

5/09/2006 12:58 PM  
Blogger Cannond Al said...

Bigoudi d Or pour Bruno et moi :(

On s est appele a 7H30 hier matin alors qu il pleuvait, pour annuler...

Christophe a roule hier apres midi: hyper gras, m a t il confie.

5/09/2006 1:43 PM  
Blogger vince said...

Ma tête a méchamment cogné le tronc de travers dans la descente de Chateaufort. J'ai été mis littéralement KO et suis tombé dans le ravin 10 mètres après. Je suis resté enroulé autour d'un tronc pendant 10 bonnes minutes avant de pouvoir me relever et finir la descente. J'ai alors rencontré Pierre qui m'a gentiment accompagné jusqu'à la voiture.
Je suis resté allongé tout l'après-midi avec un très méchant mal de crâne. Sinon, çà va...

5/09/2006 7:01 PM  
Blogger olivier said...

ben dis donc mon vince,pas glop tout ça , dur de rouler avec les marches ou creves . j'espere que tu vas mieux et que ce n'est plus qu'un mauvais souvenir.

5/09/2006 8:44 PM  
Blogger cyrille_thom said...

Pauvre Vince, cela me rapelle de mauvais souvenirs... Desole, avec Al nous avons remonte le depart du single en braillant ton nom comme des sauvages mais nous avons pense finalement que tu avais fait demi-tour.
Ce tronc est assez traitre et en a couche plus d'un (surtout les grands). Je crois meme me souvenir qu'Al le quintal y a mis un coup de tete lui-aussi a une epoque.
Cyrille.

5/09/2006 9:32 PM  
Blogger M-Gman said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

5/10/2006 1:05 AM  
Blogger M-Gman said...

C'est clair que Vince, il se l'ai carrément tatoué son bigoudi d'or.
Pour y avoir gouté il y a quelques temps déjà, ce tronc est particulièrement fourbe.
Un vrai petit maquereau en haut d'une côte.
Content de savoir que tu vas mieux, mais tu commence à sérieusement nous chauffer à force de mettre la barre de plus en plus haut ;)
Pour te battre, va falloir innover sévère, comme faire du benji avec des bretelles ou rouler sur spad entretenu par Mister Prudent... des trucs de psychopathes quoi !

5/10/2006 1:07 AM  
Blogger Cannond Al said...

Oh merde, mon Vince!
Cyrille et moi etions loin d imaginer pareille tuile :(

Ce tronc est effectivement une vraie saloperie, Miros et moi pouvons confirmer.

J espere que tu n as aujourd hui plus de sequelles. Tu as quand meme passe une radio ou vu un medecin, histoire d etre vraiment sur?

Tiens nous vite au courant, mon Vince.

5/10/2006 8:01 AM  
Blogger Maverick Pierrot said...

Je confirme que le pauvre Vince n'en menait pas large quand je l'ai croisé sur mon retour (plutot translucide que pale). On a du roulé au pas pour rentrer sans trop secouer la calebasse!!

J'ai aussi un peu culpabilisé de l'avoir abandonné lachement 1/2h plus tot. Il faut modèrer un peu notre façon de rouler et s'assurer de ne pas laisser de copain sur le carreau....

5/10/2006 7:27 PM  
Blogger vince said...

Merci pour votre sollicitude, mais tout va bien. Bon, c'est vrai que je bbbégaye un peu depuis dimanche, j'avance aussi moins vite en fauteuil roulant, et cette bave qui s'écoule de mes lèvres est quand même gênante, surtout que je m'en mets plein le plastron car je tremble tout le temps. Mais, ne vous inquiétez pas car les infirmières prennent bien soin de moi et me rassurent en arrêtant pas de dire "y'en a plus pour très longtemps maintenant". Je suis vraiment très content...

Non, sérieusement, il m'en faut plus pour me faire mal comme rouler sur un spad entretenu par Gilles par exemple (Miros, j'ai bien cherché et j'ai pas pu trouver pire).

De toute façon, dimanche dernier, je n'avais ni les jambes, ni le souffle, ni la volonté pour suivre le groupe.

A bientôt.

5/10/2006 11:04 PM  
Blogger Maq Pro said...

Tous mes voeux de rétablissement au grand Vinc que j'espère avoir en ligne de mire bientot dans les côtes, comme dans la chasse mémorable de la transco.....je me réveille encore tout en sueur après le cauchemar de ta roue ar qui s'éloigne !!
J'ai également eu droit au coup de boule sur le tronc de Chateaufort!
depuis Pavlof fait son effet et et je roule la tête bien basse 2 km avant !!
SInon j'ai trouvé un encadreur pro à Versailles qui va me faire un modèle spécial sur mesure pour la macromobile, afin que je puisse la mettre au mur de mon garage.
en attendant je vais continuer à vautrer avec dans la fange !
5 gamelles dim soit plus en une sortie qu'en 1 an de VTT

5/11/2006 9:25 AM  
Blogger Cannond Al said...

Merde, j ai rate la 5e!
C etait ou?
Trop fort ce Maquereau... :)

5/11/2006 11:41 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home