dimanche, octobre 26, 2008

CR du 26/10

Coiffeuses et Coiffeurs,

Le RDV etait donne au Manet pour un depart a 8H00. Rien a dire sur le depart, tous les prevus etaient la (Les Pedalator, les Thenardier, La Guepe et PhilGT, Vince), plus des guest: le M-GMan, qui a laisse pour quelques km sa panoplie de descendeur au fond du coffre de sa voiture, Pierre et son "Striker Jr" de neveu.
Un vague Gilles d Or a commence a m etre (tout a fait a tord, non mais) attribue pour cause de couinement de roue AR, et afin de mettre un terme a la polemique, je lance la troupe illico.

Au debut, tout va bien: les singles du debut du Manet, l OMS dissimule sous les feuilles mortes, puis le SFM. Et la, bien que cadre, bien que surveille de tres pres, bien que prevenu, VINCE S EST ENCORE PERDU! Sans commntaires...

Puis descente d Olive, longement du petit cours d eau et remontee sur le plateau en direction de la mini station d epuration. Le petit mur qui donne sur le plateau a deja fait de gros degats, le peloton est tout etire, deja a la limite de la rupture.

Direction le single des 17 tournants, enquille a bon train et ou notre excellent PhilGT a menace de s ecraser contre un arbre, sous la pression de la Guepe. Puis la descente bien mechante juste apres, qui donne sur le parking au pied des 17 tournants. Un grand moment de bonheur.
Remontee a allure de tortue rhumatisante par la Cote aux Crampes jusqu a l embranchement a gauche. On attend que tout le monde recolle avant de se lancer dans le bout de descente avant la Cote aux Faisans. Comme d hab depuis quelques semaines, nous avons ete escortes de bas en haut par un couple de faisans males. Comportement assez incomprehensible de la part de ces jolis volatiles, mais tout a fait charmant. Et nullement effrayes par les "cris" de Carole dans l ascension. C est peut etre meme ca qui les a attires. Allez savoir...
Puis redescente bien sympa dans ce qu il est desormais convenu d appeler la Boucle des Thenardier: petite marche sympa avant d attaquer les lacets bien serres de la Descente de l Hetre Commun.
Puis remontee par la Cote en Descente. Malgre le soi disant nettoyage de Christophe la veille, c est a l aveuglette que JM, Cyrille et moi nous lancons dans l escalade. Bilan, tous les 3 avons pose le pied au meme endroit, au 4/5 de la cote dans le passage pierreux couvert de feuilles mortes. Shit!!
Redescente un peu plus loin avec 2 marches de pierre pour amorcer les rejouissances. Superbe, mais ma plaque a du apprecier moyennement, vu le couinement qu elle a produit lors du franchissement... Pas glop!
Au niveau du lavoir de Maincourt, remontee vers la Rampe aux Racines. La Guepe passe, je merde. Je recommence et crois passer avant de mettre un pied. Re-shit! Thenardier et Miros passeront joliment. JM et Pierre tenteront et ne manquerons que de peu. Quant aux autres... :) a pied!
Direction le haut du Levis St Nom avec ses petits passages techniques. Joli franchissement de Carole d une belle marche en descente.
Puis Descente en Paliers et retour au lavoir de Maincourt.

Cyrille propose de shunter la cote du cimetiere et propose un inedit qui nous rapproche un peu de l entree des Vaux. Pierre et moi apprecions le paysage tandis que Jr attaque joliment et finira l ascension en tete. Arrives en haut, c est le grand vide!! On attend quelques minutes que ca recolle et on apprend que Thenardier, perclus de crampes, a plie ses gaules et est rentre a la maison, accompagne par Carole. La prochaine fois, Christophe, entraine toi un peu avant de venir jouer avec nous. Quand on n a pas le niveau, on reste a la maison, non mais! :)

Quelques km de singles, un peu de route et on entre enfin dans les Vaux, pres d Auufargis. Re-attente quelques minutes dans la froidure automnale, mais Miros, Pierre et Jr restent aux abonnes absents... Du coup, le GT se dit qu il rentrerait bien a la maison, lui aussi. A peine 11H00!! Phil, qu est ce que c est que ce bigoudi que tu nous montres? Ni les menaces, ni la flatterie, ni les moqueries le feront changer d avis. PhilGT nous plante sans aucun scrupule. Pffff!

Quelques petits murs enchaines dans le sens + et - et notre ami Vince commence a sentir le grille. Voila deja quelques km qu il mijote a feu doux et la, subitement, c est la revolte: "oh, j en ai marre de descendre et monter, je rentre!". Bon, sachant que le Vince-qui-se-perd-dans-le-SFM ne pourra jamais rentrer au Manet, on se propose de le raccompagner en suivant le chemin de son choix (risque, ca, quand meme). Si, si, on est comme ca, chez les Coiffeurs.

Une bonne petite cote quand meme, sur le parcours. Baptisee il y a peu la Cote au Chene, parce que j ai voulu emmener un arbre avec moi dans l ascension, parait il... N importe quoi. Et d ailleurs, je le prouve: demarrage dans un entrelac de racines bien vicieuses et bon mur vertical a la sortie. Ni une, ni deux, je m emplafonne le chene encore une fois! Sous les quolibets de Cyrille et Mary, je suis force de redescendre et de la remonter. Juste pour faire taire les mauvaises langues... Chose faite, na! (Cf photos)

Puis retour au plus court vers la sortie des Vaux. A un moment, je demande a Vince: "que choisis tu? La Cote a Nanard ou le mur de Champromery pour rentrer?". Que croyez vous qu il ait repondu, notre vaillant Vince? Le faux plat de Nanard? Nenni: Champromery! Si! Dont acte!

A l entree dudit mur, on decouvre un troupeau de pimpins, a pied dans la descente, disperses un peu partout sur la trajectoire. Ben, on leur a juste montre que c etait peut etre plus facile dans l autre sens... :)

Retour par la cote du cimetiere du Levis, puis Plaine de Scotch et enfin, le Manet. Avec un Vince a bout, mais qui n a rien lache. Une vraie teigne! Et respect, donc.

Voila, c est a peu pres tout. Je compte sur vos multiples commentaires pour egayer de votre verve ce morne CR.

20 Comments:

Blogger endurolive said...

quand on n'a pas le niveau,on reste à la maison,non mais!!!

héhéhé,c'est ce que je fais et j'ai mal au dos rien qu'a lire le CR,comme vince qui en a marre de monter et de descendre,mes lombaires protestes.
bon je me suis contracturé le mollet en allant courir,pas glop non plus et pas facile dans ces conditions de "retrouver le niveau",mais ça finira bien par revenir.pas de chute cette fois à part tes noces de chene?parce qu'il va falloir me motiver pour repédaler.

10/26/2008 6:52 PM  
Blogger EMY said...

franck et emy morts de rire à la lecture de ce CR!:-)))
excellent narrateur Al décidément!
On s'y serait cru! même si on ne connait pas toutes les nouvelles dénomination de côtes (ex: la côte en descente...???)

En tout cas vous avez l'air de vous êtres bien régalés c'est cool.

Une fois n'est pas coutune christophe, "quand on a pas le niveau"...C'est bien la première fois que tu dois te faire chambrer comme ça non?
Je compatie avec toi va;-)

@+

bravo vince!

10/26/2008 7:23 PM  
Blogger La Sparkette said...

Sortie vraiment technique à travailler... enfin pour moi! Une seule precision, ça n'est pas la côte en descente mais la descente en côte... mais je comprends que nous ne sommes pas tous égaux face à ce genre de nuance.

10/26/2008 7:44 PM  
Blogger Cannond Al said...

Mon cher Olive, je crois que je commence a me debarrasser de cette malediction qui me colle au basques depuis quelques temps: pas de chute aujourd hui. Je croise les doigts et touche du bois (du chene, notamment).
Mais si tu veux du spectacle pour te motiver, attends que le bougre de Steve revienne! Ca vaut son pesant de cacahuetes!

Emy, la "descente en cote" (pardon Carole), tu l as faite avec nous la derniere fois. Elle est tout pres du lavoir et monte entre de gros rochers.

Merci a Mary pour avoir joue les paparazzi. Parce qu on ne peut plus compter sur Miros pour ca, maintenant. Tout fout le camp, ma bonne dame!

Au fait, Pierre et Miros: un commentaire sur votre disparition? Et tachez de travailler votre argumentaire... :)

10/26/2008 10:28 PM  
Blogger Chris No Watt said...

La cause réelle de mon abandon est une terrible migraine due aux nuisances sonores émises par le destrier d’Alain… qui n’aurait jamais pu passer au sonomètre d’une course d’Euduro ! Stp Alain demande à Gilles ou à Vince de t’aider !

10/26/2008 10:37 PM  
Blogger Cannond Al said...

TETE DE MORT de Christophe!!

10/27/2008 7:53 AM  
Blogger Cyrille_thom said...

Excellent CR cher Al, et tres belle sortie. Je me permets de rajouter 3 petits commentaires :
- Chapeau bas a Miros qui a tente la rampe aux racines (avec pourtant une pente positive a donner des palpitations a un descendeur), la meme ou certains crosseux que je ne nommerai pas ont tire leur bigoudi d'or, sans meme essayer de jouer.
- Je n'oublirai jamais le petit sourire de Vince quand il nous a annonce que Tenardier avait plie les gaules sur crampe. He Oui Vince, ca fait du bien de ne pas etre le fusible du groupe quand ca fait des annees que l'on joue ce role!!!
- Dommage que nous soyons arrives un peu tard dans les Vaux, avec un demi-heure de plus, y'avait moyen de s'amuser dans les sechoirs entre l'abbaye et Fourcherolles.

A bientot sur un velo, la guepe.

10/27/2008 8:50 AM  
Blogger PhilGT said...

Excellent compte rendu d'une excellente rando. Il y a vait du technique comme j'aime, de nouveaux singles qui m'étaient encore inconnus (dans les 17 tournants, c'est assez incroyable). Bizarre, mais avec tous ces singles, je n'ai pas vraiment eu l'impression de faire beaucoup de côtes!!
Dommage d'avoir eu à shunter les vaux, mais je me suis fait un petit retour express sympa.
A+
PhilGT

10/27/2008 9:23 AM  
Blogger M-Gman said...

Salut les poteaux ...

J'ai un couinement dans l'oreille ... je ne sais pas ce que c'est ... des acouphènes peut-être .... DT acouphènes (swiss) sûrement ;-))

Super sortie pour ma part, car en restant à l'arrière on voit plein de trucs. Un Chris qui crampe, des filles qui taquine la pente, un Maverick en roue libre (Swiss encore je crois), un groupe qui s'éloigne dans la brune du matin ...

De belles petites pentes négatives aussi.

Pas beaucoup de bornes et de pente au compteur final pour moi, mais que du bon.

10/27/2008 10:15 AM  
Blogger Cannond Al said...

Miros, tu veux dire que Pierre a dezingue sa roue libre?

10/27/2008 1:29 PM  
Blogger M-Gman said...

YES ....

10/27/2008 2:17 PM  
Blogger Cannond Al said...

Damned! DTSwiss et ses "fameux" Hugi240S devient aussi pourri que Mavic et ses Crossmax!!
C est lamentable...

Je vais peut etre mettre des moyeux Carrefour a 3,5 euros. Ca me fera des economies tres serieuses et ca ne sera pas moins fiable.

10/27/2008 3:24 PM  
Blogger Cyrille_thom said...

Al, je ne veux pas defendre DT Swiss, mais je ne suis pas sur que les 240S, concus pour le X-Country, soient bien adaptes a notre type de parcours/pratique.

10/28/2008 8:33 AM  
Blogger M-Gman said...

Attention ...attention ... si vous lachez le mot Free ride, je vais me facher ;-)

10/28/2008 9:42 AM  
Blogger Cannond Al said...

Cyrille, comment qualifies tu notre type de parcours/pratique, si ce n est du XC?

C est quand meme, a ma connaissance, dans le XC qu on appuie le plus sur les pedales, et donc qu on sollicite le corps de roue libre.

En moyenne, un corps de roue libre Crossmax me fait 500 km avant de presenter des signes de faiblesse.

Je n ai que 1500 km sur mon Hugi240S.

Et de memoire, ca n est pas la premiere fois que Pierre a un pb. Je crois me rappeler qu a la JR08, il a plie ses gaules a cause du corps de roue libre, justement.

Et pour info, le SAV de DT est aussi mauvais que Mavic, voire pire.

Pour mon moyeu, ca n est pas passe en garantie: 75 euros...
Motif: mauvaise utilisation et/ou mauvais entretien. Mon Blur n a jamais vu le jet d eau. Quand j ai demonte, c etait casse, mais tout propre.

C est juste scandaleux.

10/28/2008 11:32 AM  
Blogger endurolive said...

j'ai eu un 240 puis un 240S et aucun soucis avec les deux.bon,j'ai quand meme trouvé le truc pour ne pas l'abimer,je roule juste deux fois par an.

10/28/2008 1:43 PM  
Blogger Cyrille_thom said...

Olive, tu as eu ta periode noire avec les derailleurs sram, je crois me souvenir...

Al, il y a 10 ans, on faisait des parcours hyper-roulants a plus de 20 de moyenne. Certes, on etait plus jeunes qu'aujourd'hui! Maintenant, on tape que du sechoir a 40%, du single tout en relance, ou des passages dans des rochers. Le matos est super sollicite.

Bizarrement, les composants se sont alleges, on a maintenant des tout mou au poids de tout rigide d'il y a 10 ans.

Dans ces conditions contradictoires, il ne faut pas etre etonne que le matos claque en 6 mois. Demande au Maq combien de fois il a abandonne une sortie sur probleme meca avec son matos hyper light, juste bon pour equiper une velo de route...

10/28/2008 5:08 PM  
Blogger endurolive said...

j'ai eu ma periode noire avec le sram xo,avec le x9 no pb,mais c'est moins light(10gr de plus)du coup ça ne casse plus,d'ailleurs je ne casse plus rien
































sauf moi

10/28/2008 9:13 PM  
Blogger Chris No Watt said...

en fait de crampe,mes ischios ressemblent surtout à une déchirure qui me gene pour marcher,etre assis....depuis!
Comme quoi faire le Maquereau est une science en plus d'etre un art....

10/30/2008 5:06 PM  
Blogger RFM said...

oh oh ça me rappelle quelque chose : l'année passée brusque douleur au moment d'un virage, au mollet... "claquage" ou je ne sais trop ... pas de déchirure après échographie. mais j'ai pas pu rouler bcp en fév, mars.... grrrr - j'aurai même du m'arrêter complètement... mais bon... ça c'est un peu difficile pour moi.

10/30/2008 10:20 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home